Comment protéger mon pouvoir d’achat avec mes placements financiers ?




Notre première préoccupation est d’éviter les produits d’épargne à taux fixe.


Aujourd’hui, il est évident que les produits d'épargne à taux fixe ne rapportent jamais autant que l’inflation.


Nous pouvons le vérifier avec la rémunération du livret A inférieure au taux d’inflation.

Prenons un exemple concret pour que cela soit bien clair pour l’ensemble de nos lecteurs :

M. X détient un portefeuille de 100€ pour aller faire des courses. Aujourd’hui, s’il laisse son épargne sur un livret qui lui rémunère son épargne à un taux de 1%, à la fin de l’année, il aura 101€.


Durant cette année l’inflation était de 5%, alors le prix de ses courses a augmenté de 5%.

Cela veut donc dire clairement que les courses sont passées de 100€ à 105€ pour le même panier. M.X n’a plus assez pour se payer le même panier. Il va donc devoir réduire sa consommation.


C’est ce qu’on appelle la perte de pouvoir d’achat à cause de l’inflation.


La première solution pourrait être de demander à votre banquier un livret avec un taux de rémunération à 5%. Malheureusement, à moins de tomber sur un magicien, il est impossible d’avoir ce type de livret de nos jours.


C’est ici que notre cabinet de conseil en gestion de patrimoine prend du sens. Notre souhait est d’accompagner nos épargnants pour faire face à l’inflation et se constituer un patrimoine sur le long terme.


Pour cela, plusieurs classes d’actifs existent. Nous allons nous préoccuper de 3 d’entres elles.


Commençons par les actions, il s’agit sans aucun doute de la classe d’actifs la plus rémunératrice sur le long terme. Le rendement moyen des actions est de 7%. Notre métier est de vous accompagner pour sélectionner les valeurs, les fonds ou encore les ETF les plus performants.


Ensuite, vous pouvez trouver l’immobilier pour faire face à l’inflation. Il est important de rappeler que l’immobilier est souvent très résilient quand l’économie et les marchés financiers ne sont pas haussiers. Nous pouvons vous accompagner sur ce sujet par le biais de SCPI ou d’investissement en LMNP avec nos partenaires. Le crédit est également le meilleur moyen de profiter de l’inflation car l’épargne d’aujourd’hui n’aura pas la même valeur réelle dans plusieurs années. Le rendement estimé sur ce type de classe d’actifs est de 5-6% en moyenne.


Enfin, vous pourriez également vous tourner vers les obligations, longtemps délaissées par les experts financiers pendant la période des taux bas. Cette classe d’actifs trouve de plus en plus un sens dans l’allocation d’un portefeuille, car nous pouvons trouver de très bonnes entreprises qui rémunèrent leur risque à un rendement de 3-5% de quoi attirer les investisseurs. De plus, le niveau de risque des obligations est souvent inférieur à une action alors cela peut permettre d’abaisser le niveau de risque global d’une allocation sans impacter trop fortement à la baisse le rendement de celle-ci.


Notre travail est de vous connaître pour ensuite vous proposer l’allocation qui sera en adéquation avec votre niveau de risque et votre profil investisseur.


L’équipe BDC.



0 commentaire