top of page

EVERGRANDE, le nouveau Lehman Brothers ?

Dernière mise à jour : 31 mai 2022





Le Lehman Brother Chinois ?


Les marchés financiers ont vécu un début de semaine très compliqué avec une forte montée de l’inquiétude concernant la santé d’EVERGRANDE, le deuxième promoteur immobilier chinois qui est en grande difficulté avec une dette de 300 milliards de dollars qu’il n’arrivera peut-être pas à rembourser. Cette affaire nous rappel dans certains de ces aspects une autre entreprise de taille « systémique » qui avait tout simplement disparu au début de la dernière grande crise économique, la fameuse banque Lehman Brothers disparue en 2008 avec la crise des Subprimes.


Qu’est-ce que Evergrande ?


EVERGRANDE est un grand groupe immobilier chinois mais ses activités s’étendent également dans d’autres secteurs. Ce Conglomérat possède des centres commerciaux, des entreprises dans la santé, l'assurance, les panneaux solaires, les parcs de loisirs, l’eau minérale ou encore le football.


EVERGRANDE a joué un rôle important dans le développement économique de la Chine en

produisant des logements pour les chinois qui souhaitaient accéder à la classe moyenne en venant se loger dans les grandes villes. L’immobilier joue un rôle prépondérant dans l’économie chinoise, le secteur représente plus de 13% du PIB chinois et 28% de la dette.


Quel est le problème de cette entreprise ?


Début septembre, l’énorme dette de 300 milliards de dollars du groupe a commencé à faire du bruit car l’entreprise a déclaré qu’elle n’était pas en mesure de rembourser ses créanciers. Ces difficultés peuvent être attribuées au Covid qui est venu perturber les activités du groupe dont les centres commerciaux qui n’ont pas accueilli de public pendant un certain temps.


EVERGRANDE doit en plus de cela faire face à des particuliers qui ont déjà payé pour la construction de leur logement. Plus d’un million de logements sont ainsi en attente d’être construits alors que l’entreprise est au bord de la faillite.


Les particuliers et institutionnels qui ont investi dans ces constructions ont donc naturellement peur de ne jamais revoir leur argent, ni leur logement d'ailleurs.


Quelles peuvent être les conséquences pour la Chine et le reste du monde ?


Le promoteur a annoncé en milieu de semaine dernière qu’il pourrait rembourser une première échéance de 38 milliards de dollars mais rien ne dit qu’il pourra rembourser les prochaines échéances à l’heure qu’il est.


Pour ce qui est des conséquences, c’est ici que nous retrouvons certains parallèles avec la banque Lehman Brothers qui avait fait faillite en 2008 à cause de son exposition aux subprimes.


La crise des subprimes est une crise financière qui a touché les États-Unis à partir de juillet 2007 et qui s'est ensuite diffusée dans le monde entier. Les subprimes sont des prêts immobiliers dont le taux d'intérêt varie en fonction de la valeur du bien qu'ils ont permis d'acheter : plus celui-ci vaut cher, et plus les intérêts que paie l'emprunteur sont bas. Quand le bien perd de la valeur, le taux d'intérêt augmente.


Or, en 2007, la valeur des biens immobiliers s'effondre aux États-Unis. Les taux d'intérêts augmentent donc considérablement, et des millions d'Américains ne peuvent plus rembourser leurs emprunts.


Les entreprises de crédit qui ont accordé ces prêts les ont en grande partie revendus sous forme de titres (on parle de « titrisation ») à d'autres banques, auxquelles sont versés les remboursements effectués par les emprunteurs initiaux


Les banques américaines et européennes possédaient un grand nombre de titres subprimes. Dans les faits, elles ne pouvaient plus espérer toucher de versement de la part des emprunteurs, et le montant global de ce qu'elles possédaient vraiment diminuait considérablement. Les banques ont donc vendu de nombreuses actions pour augmenter leurs réserves monétaires, ce qui a fait chuter les cours des Bourses.


La Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque centrale européenne (B.C.E.) ont alors dépensé des milliards de dollars et d'euros pour sauver les banques et endiguer la crise.


Mais, le 15 septembre 2008, la faillite de la grande banque d'affaires américaine Lehman Brothers provoqua une panique sur les marchés financiers. La crise se répercuta alors sur l'activité des pays développés, qui ont connus un fort ralentissement économique dans les mois qui ont suivis.