Le Call et le Put, un moyen de réduire votre risque sur les marchés financiers !

Dernière mise à jour : 31 mai






Si vous vous intéressez un peu aux marchés financiers et à l'investissement, peut-être avez-vous déjà entendu parler des options CALL et PUT.


Nous allons voir aujourd'hui à quoi elles correspondent et en quoi elles peuvent être utiles aux investisseurs qui en achètent.


Une option est un produit dérivé qui vous permet de faire un pari entre vous et un autre investisseur. Dans le cas présent, le pari portera sur la valeur d'un sous-jacent qui peut être une action, une obligation, une matière première ou encore une devise.


Le pari est plutôt simple. L'un des deux parieurs pense que le prix du sous-jacent va monter et l'autre pense que le prix du sous-jacent va baisser.

Si nous prenons cette situation comme exemple et que vous êtes celui qui pense que le sous-jacent va monter alors vous allez vouloir acheter un CALL.


CALL


Le CALL est une option d'achat payante (la rétribution du vendeur d'option est la prime) qui donne le droit d'acheter le sous-jacent à un prix connu dès le départ. Vous pouvez exercer ce droit ou non à l'échéance de votre CALL (leur durée et limitée) pour les options européennes ou durant toute la durée de l'option pour les options américaines.

La décision d'exercer le CALL ou non dépendra de l'évolution de la valeur du sous-jacent.


Prenons ici, par exemple, l'action FDJ qui coûte 40 €. Vous pensez qu'elle va prendre de la valeur. Vous achetez donc un CALL pour 5 € (le prix est fictif). Vous attendez ensuite 3 mois (prenons cette durée pour le CALL).

Après 3 mois, vous devez décider si vous exercez le CALL (l'option d'achat) ou si vous vous abstenez selon différentes situations :


- Si l'action FDJ vaut 43€, le prix de l'action a monté et vous avez la possibilité de l'acheter pour moins cher que son prix actuel (40 € pour rappel). Cependant, l'achat de l'option vous a coûté 5€. Même si vous exercez votre droit d'achat à 40 € vous aurez déboursé en tout 45 € pour une action qui en vaut 43 €, vous perdez donc 2 € dans l'opération.


- Si l'action FDJ vaut 60 €, le prix de l'action a monté et vous avez la possibilité de l'acheter pour moins cher que son prix actuel (40 € pour rappel + 5 € pour le CALL). Dans cette situation, vous êtes gagnant car vous avez le droit d'acheter l'action FDJ à 40 € alors qu'elle en vaut 60 dorénavant. Votre gain est de 15 € (60 € - 45 €).


- Si l'action FDJ vaut 20 €, le prix de l'action a baissé tandis que vous avez le droit de l'acheter pour 40 €. Ici, aucun intérêt d'exercer votre option d'achat. Cependant, le CALL vous a permis de ne pas perdre d'argent comparé à si vous aviez acheté l'action FDJ directement (excepté les 5 € que vous avez payé pour le CALL).


Cet exemple permet de comprendre l'intérêt du CALL. Cette option permet à tout investisseur de pouvoir se positionner sur un sous-jacent tout en limitant les risques tandis que les gains sont potentiellement illimités. Dans le cas du CALL, si vous avez vu juste et que le prix du sous-jacent augmente, alors vous êtes gagnant et vous pouvez empocher la différence entre le prix auquel vous avez le droit d'acheter le sous-jacent + le prix de l'option et le prix auquel le sous-jacent se trouve au moment de l'exécution de l'option.

Et dans le cas ou le prix du sous-jacent baisse, vous êtes protégé car vous pouvez décider de ne pas utiliser le CALL. Dans ce cas vous ne perdez que le prix de l'option.


PUT


Le principe est le même pour les options PUT mais dans le sens inverse. Une option PUT permet à un investisseur de parier à la baisse sur un sous-jacent.

Le PUT est une option qui vous offre la possibilité de vendre le sous-jacent à un prix connu à l'avance. C'est une option que vous payez lorsque vous pensez que le prix du sous-jacent va baisser.


Reprenons l'exemple de l'action FDJ :


L'action FDJ coûte 40 €. Vous pensez que l'action FDJ va perdre de la valeur. Vous achetez donc un PUT pour 5 €. Vous attendez ensuite 3 mois (gardons la même durée pour le PUT).

Après 3 mois, vous devez décider si vous exercez le PUT (l'option de vente) ou si vous vous abstenez selon différentes situations :


- Si l'action FDJ vaut 20 €, le prix de l'action a baissé tandis que vous avez le droit de la vendre pour 40 €. Dans cette situation, vous êtes gagnant car vous avez le droit de vendre l'action FDJ à 40 € alors qu'elle en vaut 20 dorénavant. Votre gain est de 35 € (40 € - 5 €).


- Si l'action FDJ vaut 60 €, le prix de l'action a monté et vous avez la possibilité de la vendre pour moins cher que son prix actuel (40 € pour rappel). Ici, aucun intérêt d'exercer votre option de vente. Vous avez donc perdu les 5 € de prime versés au vendeur de l'option.


En résumé, les CALL et les PUT sont des options que vous achetez en payant une prime à un vendeur d'options. Une fois que vous détenez ces options, vous devez patienter avant de savoir si celles-ci valideront ou non votre pari. Vous avez toujours le choix d'utiliser l'option in fine. Ce choix se fait si le strike (le prix d'exercice de 40 € dans notre exemple) est dépassé.


Les options permettent de parier à la hausse ou à la baisse tout en limitant le risque de perte que l'on connaît dès le départ.

C'est une stratégie compliquée à mettre en place pour le novice. Il faut donc l'utiliser une fois que vous êtes un connaisseur.


Il est aussi possible d'utiliser d'autres outils pour se protéger sur les marchés.


L'équipe BDC.







0 commentaire