Rembourser un crédit avant son terme : est-ce nécessaire ?






Il s’agit d’une question récurrente de la plupart de nos clients.


La réponse est relativement complexe et le contexte actuel de forte inflation pousse à faire évoluer son raisonnement.


La première chose que nous devons connaître, c'est l'appréhension de la dette et la peur de l'endettement chez nos clients.


En effet, pour un épargnant qui déteste la dette et ressent celle-ci comme une épée de Damoclès, la meilleure solution sera de rembourser l’emprunt de suite, même si l’opération n’est pas optimum financièrement.


Il est important de se sentir à l’aise avec son épargne, ses placements et ses dettes.


Maintenant si vous faites partie des autres épargnants, alors la question mérite d’être posée.

Le premier paramètre technique est de connaître le coût de l’emprunt et le rendement estimé du placement en contrepartie.


Vous comprendrez très rapidement qu’il n'est intéressant de rester endetté que si le coût de l’emprunt est inférieur au gain du placement.

Au contraire, vous devez fuir si votre emprunt est trop coûteux par rapport au rendement potentiel de votre futur placement.


Cependant, une donnée est à prendre en compte dans votre calcul et celle-ci va venir tout chambouler, il s’agit de l’inflation.


Il faut comprendre ici qu’une forte inflation peut entraîner une hausse de vos salaires et donc un coût relatif de l’emprunt moins élevé.

Si votre salaire augmente de 10% et que vos mensualités n’évoluent pas alors l’emprunt paraîtra moins important dans vos charges mensuelles.

Deuxièmement, si l’inflation est élevée et si vous êtes bien accompagné, alors votre placement devrait évoluer à la hausse plus vite que prévu.


Une période inflationniste est donc propice pour ne surtout pas rembourser votre emprunt.


Un dernier avantage à l’emprunt, il peut faire office de prévoyance car oui, en cas de décès, votre prêt sera remboursé grâce à votre assurance emprunteur et sera donc totalement payé pour vos héritiers. Ils auront donc votre épargne de 50 000€ et l’actif adossé au prêt d’un montant de 50 000€.


Notre cabinet est à votre disposition pour échanger sur vos dettes mais également sur votre épargne.


Et vous, que pensez-vous de notre raisonnement ?


L'équipe BDC.



0 commentaire